Dans un monde complexe et incertain, je rencontre chaque jour des femmes et des hommes qui coopèrent. Malgré les écueils, les remises en question personnelles, les doutes, les tâtonnements, les sentiments d'échecs, les aspérités, il y a toujours un moment où surgit la réjouissance de la co-construction, le plaisir de faire ensemble, l'enrichissement mutuel, le sentiment de grandir, d'apprendre, de s'ouvrir et tant d'autres manifestations de notre humanité.

Lorsque j'accompagne des envies de faire ensemble et le dépassement de difficultés relationnelles, quand la co-construction est source de créativité, je ressens une joie particulière. C'est une énergie nourrissante. Elle naît du sentiment que l'action réalisée a du sens. Un sens qui trouve aussi sa source dans la rencontre des interactions.